jeudi 17 novembre 2016

Madame la marquise tome 2 : le retour

Madame la marquise tome 2 : le retour

de Keira Quinsley / 444 pages / 3.99€ / Rokh Editions

Quatrième de couverture :

Enfin le retour tant attendu de la Marquise ! 
Savourez la suite de "Madame la Marquise, Save My Soul", ex "I'm a Bitch… So What?" 

Ava se retrouve seule à gérer le site imabitchsowhat.com, et ce n'est pas une sinécure. Elle n'a que deux bras, et les retards, comme les mécontentements de lecteurs, s'accumulent. La Marquise a disparu, et même Tommy ne l'a pas revue... Comment faire pour la retrouver? 

Peut-être en cherchant sa trace physique? Après tout, Victoire-Alexandrine de Lance, Marquise de L'Épine, doit bien être enterrée quelque part... 

Retrouvez la suite des aventures d'Ava et de ses voisins dans un tome 2 plein de surprises, de rebondissements, et de révélations ! 

Et découvrez tout ce ce que vous avez toujours voulu savoir sur la Marquise (ou presque), sans jamais oser le demander…

Ce que j'en ai pensé :

Merci à Rokh Editions pour ce partenariat.

Voilà un moment que j'ai lu le tome 1 et j'ai du me replonger dans l'histoire de la marquise : ce qui ne fut pas bien difficile !

J'ai vraiment apprécié retrouver les personnages du tome 1 qui sont tous plus attachants les uns que les autres. Notamment Ava, notre personnage principal !

Au niveau de l'intrigue, je l'ai bien appréçié même si la présence de la Marquise durant la première partie du tome 2 m'a manqué.

Comme pour l'autre tome, il y a des scènes de sexe dont j'aurais pu me passer donc ce roman reste à éviter pour un public trop jeune.

Le vrai point fort du roman est l'humour. De nombreux passages m'ont fait sourire. Je trouve que cet humour, que l'on retrouve tout le long du récit mérite d'être souligné puisque j'ai l'impression que les blagues drôles sont assez rares dans les romans, on tombe souvent un humour "trop" que je n'apprécie pas.

Dans le reste des points positifs on retrouve des dialogues fluides qui ne font pas faux et les petits emails comme ceux que l'on trouvait dans le premier tome. J'aurais toutefois bien aimé qu'il y en ait un peu plus.

Pour conclure, ce tome 2 est aussi bien que le précédent : on retrouve à nouveau une lecture légère et sans prise de tête avec des personnages attachants, le tout saupoudré d'une belle couche d'humour ! A lire absoluement si vous avez apprécié le tome 1. J'ai hâte de lire le tome suivant !

Coup de coeur - Passionnant- Très bon - Agréable - Sans plus - Laborieux - Vraiment horrible

vendredi 11 novembre 2016

Wish-list : 3 romans sur la seconde guerre mondiale



Si vous êtes un habitué du blog, vous savez que je suis une grande fan des histoires se déroulant durant la seconde guerre mondiale. C'est un sujet qui me passionne et j'essaye, dès que j'en ai l'occasion, de découvrir de nouvelles oeuvres de fiction dans ce contexte ou encore des témoignages de personnes ayant réellement vécu ces horreurs. Je vous présente aujourd'hui trois autres romans qui sont dans ma WL. Je sais que je ne suis pas la seule qui est intéressée par ce sujet alors peut-être que ces quelques idées de lectures pourront vous être utile.



L'écriture ou la vie de Jorge Semprun


Déporté à Buchenwald, Jorge Semprun est libéré par les troupes de Patton, le 11 avril 1945. L'étudiant du lycée Henri lV, le lauréat du concours général de philosophie, le jeune poète qui connaît déjà tous les intellectuels parisiens découvre à Buchenwald ce qui n'est pas donné à ceux qui n'ont pas connu les camps : vivre sa mort. Un temps, il va croire qu'on peut exorciser la mort par l'écriture. Mais écrire renvoie à la mort. Pour s'arracher à ce cercle vicieux, il sera aidé par une femme, bien sûr, et peut-être par un objet très prosaïque : le parapluie de Bakounine, conservé à Locarno. Dans ce tourbillon de la mémoire, mille scènes, mille histoires rendent ce livre sur la mort extrêmement vivant. Semprun aurait pu se contenter d'écrire des souvenirs, ou un document. Mais il a composé une œuvre d'art, où l'on n'oublie jamais que Weimar, la petite ville de Goethe, n'est qu'à quelques pas de Buchenwald.






Le silence de la mer de Vercors

1941 : un jeune officier allemand, cultivé et francophile, est l'hôte imposé d'un homme et de sa nièce. A cette intrusion de l’ "ennemi", ils répondront par un inaltérable mutisme : pas une phrase ne sera échangée pendant leurs longs mois de cohabitation, en dépit des tentatives du jeune homme qui aimerait partager avec eux ses convictions humanistes. Mais sous la calme surface des eaux, c’est toute «la vie sous-marine des sentiments cachés, des désirs et des pensées qui se nient et qui luttent ».





Max de Sarah Cohen-Scali

"19 avril 1936. Bientôt minuit. Je vais naître dans une minute exactement. Je vais voir le jour le 20 avril. Date anniversaire de notre Fürher. Je serai ainsi béni des dieux germaniques et l'on verra en moi le premier-né de la race suprême. La race aryenne. Celle qui désormais régnera en maître sur le monde. Je suis l'enfant du futur. Conçu sans amour. Sans Dieu. Sans loi. Sans rien d'autre que la force et la rage. Je mordrai au lieu de téter. Je hurlerai au lieu de gazouiller. Je haïrai au lieu d'aimer. Heil Hitler!"

Max est le prototype parfait du programme "Lebensborn" initié par Himmler. Des femmes sélectionnées par les nazis mettent au monde de purs représentants de la race aryenne, jeunesse idéale destinée à régénérer l'Allemagne puis l'Europe occupée par le Reich.



N'hésitez pas à me donner des titres de romans que vous avez appréciés et qui se déroulent durant la période de la seconde guerre mondiale en commentaire !

samedi 5 novembre 2016

La 5e vague

La 5e vague 

de Rick Yancey / 595 p / Robert Laffont / 18.5€

Quatrième de couverture:

1ère Vague : Extinction des feux
2e Vague : Déferlante
3e Vague : Pandémie
4e Vague : Silence
La 5e Vague arrive...
Ils connaissent notre manière de penser. Ils savent comment nous exterminer. Ils nous ont enlevé toute raison de vivre. Ils viennent maintenant nous arracher ce pour quoi nous sommes prêts à mourir…

À l’aube de la 5e Vague, sur une bretelle d’autoroute désertée, Cassie tente de Leur échapper…Eux, ces êtres qui ressemblent trait pour trait aux humains et qui écument la campagne, exécutant quiconque a le malheur de croiser Leur chemin. Eux, qui ont balayé les dernières poches de résistance et dispersé les quelques rescapés…
Pour Cassie, rester en vie signifie rester seule. Elle se raccroche à cette règle jusqu’à ce qu’elle rencontre Evan Walker. Mystérieux et envoûtant, ce garçon pourrait bien être son seul espoir de sauver son petit frère, voire elle-même. Du moins, si Evan est bien celui qu’il prétend… Mais la jeune fille doit d’abord faire des choix : entre confiance et paranoïa, entre courage et désespoir, entre la vie et la mort. Va-t-elle baisser les bras et accepter son triste sort, ou relever la tête et affronter son destin ? Car ce qui ne vous tue pas vous rend plus fort.

Ce que j'en ai pensé :

Depuis la sortie du film, il y a un engouement pour le livre. Je me suis donc décidée à le lire. Malgré ma non-attraction envers les extraterrestres.

Certains avaient regretté des moments de lenteur : cela ne m'a personnellement pas choquée même si je dois avouer que le livre n'est pas toujours bourré d'actions. Rien de choquant de ce côté là.

J'ai aimé l'intrigue que j'ai trouvé bien construite : l'histoire des 4 premières vagues, Cassie qui part à la recherche de son frère... Elle se déroule selon 2 points de vue, en alternance : celui de Cassie d'un côté et celui de Zombie d'un autre. J'ai trouvé que cela rendait l'histoire complète car elle permet de voir le monde tel qu'il est à l'extérieur mais également de savoir ce qui se passe dans les camps où les militaires regroupent les enfants. J'ai tout de même eu une large préférence pour l'histoire suivie par Cassie et j'attendais ces passages avec impatience.

Côté perso, le roman nous offre un beau panel. Cassie, courageuse et déterminée. Zombie, bouillonant et rebel. Sammy, le petit attachant de l'histoire.  Evan, le beau gosse mystérieux et mon coup de coeur de l'histoire. Le sergent sadique du camp. Et bien d'autres.  Mais on s'y retrouve sans problème !

Pas de coup de coeur mais une histoire à lire !

Coup de coeur - Passionnant- Très bon - Agréable - Sans plus - Laborieux - Vraiment horrible

mardi 1 novembre 2016

Bilan Octobre 2016


1er novembre : c'est l'heure du bilan !
Côté lecture, j'ai atteint encore une fois l'objectif des 2 romans avec 3 livres lus : 3 livres que j'ai bien apprécié et en particulier les 2 romans de Gallimard Jeunesse.

    

Soit un total de 1224 p :)

Durant ce mois, j'avais très envie de découvrir des romans avec un univers particulier, de la magie, du mystère et du suspense pour me mettre un peu d'en l'ambiance d'Halloween et c'est donc ce que j'ai fait !

Sinon pas de vacances ni de jours fériés pour moi, les cours continuent comme d'habitude ... alors qu'on en aurait vraiment besoin ! La période de novembrose (période de déprime du mois de novembre) comme l'appelle les étudiants commence à arriver en même temps que le froid et la nuit : j'espère que je ne serais pas trop atteinte !

Merci pour vos retours sur "La vie d'un lecteur ... en gif " ! Je suis très contente de voir que ce genre d'articles vous plait ! Des articles ont déjà été pré-programmés pour les mois à venir : jetez un oeil sur le blog de temps en temps pour ne pas manquer les nouveaux gifs ;)

Sur ce, ce n'est pas tout : il faut que je retourne bosser. Je vous souhaite un agréable mois de novembre. De mon côté cela promet d'être un mois intense en terme d'apprentissage et de révisions. 

Quel est le roman que vous pourriez me conseiller pour la période d'Halloween ? (je sais, je sais, c'est terminé mais je peux toujours prendre un peu d'avance pour l'année prochaine :) )

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...